• "Il m'a dit que je n'avais qu'à pas écarter les cuisses": l'IVG à l'épreuve de la clause de conscience des médecins

    Il y a 9 jours - Par Marianne

    Comme l'a démontré un récent cas dans la Sarthe, la clause de conscience de certains médecins peut empêcher une pratique libre de l'IVG. Dans d'autres cas, le médecin entre dans une entreprise de culpabilisation pour faire changer sa patiente d'avis. Témoignages de femmes qui y ont été confrontées. « C'est pour un avortement? Il va falloir attendre, mademoiselle ». La voix est douce, mais le refus est ferme. L'hôpital sarthois du Bailleul , que nous avons contacté afin de prendre rendez-vous pour une interruption volontaire de grossesse , ne pratiquera pas cet acte médical avant le mois...
    Lire la suite ...