• EXCLUSIF. Garde à vue de Murielle Bolle : l'enquêteur en chef « choqué » par la décision des sages

    Il y a 28 jours - Par Le Point

    Le Conseil constitutionnel a juge la garde a vue de l'adolescente inconstitutionnelle. Etienne Sesmat, qui dirigeait l'enquete sur l'affaire Gregory en 1984, reagit.
    Lire la suite ...

     

  • Affaire Grégory: pourquoi l'enquête est encore freinée

    Affaire Grégory: pourquoi l'enquête est encore freinée

    Il y a 28 jours - Par L'Express

    La garde à vue de Murielle Bolle en 1984 devrait être rayée de la procédure. Décryptage.
    Lire la suite ...

     

  • La garde à vue de Murielle Bolle en 1984 était inconstitutionnelle

    La garde à vue de Murielle Bolle en 1984 était inconstitutionnelle

    Il y a 28 jours - Par Challenges

    STRASBOURG - La garde à vue en 1984 de Murielle Bolle, un témoin clé dans l'affaire Grégory Villemin a été déclarée contraire à la déclaration des droits de l'Homme et du citoyen par le Conseil constitutionnel, ce qui aura un impact important pour l'une des grandes énigmes judiciaires de ces quarante dernières années.
    La jeune fille, qui était âgée de 15 ans, donc mineure à l'époque des faits, n'avait pas été assistée par un avocat. La présence d'un avocat durant la garde à vue, pour les mineurs comme pour les majeurs, ne sera introduite dans le code de procédure pénale qu'en 2011, pour le...
    Lire la suite ...

     

  • Affaire Grégory: vers une annulation de la garde à vue de Murielle Bolle en 1984

    Affaire Grégory: vers une annulation de la garde à vue de Murielle Bolle en 1984

    Il y a 28 jours - Par Challenges

    Le Conseil constitutionnel a considéré vendredi que la garde à vue de Murielle Bolle, interrogée dans l'affaire Grégory en 1984 quand elle avait 15 ans, s'était déroulée dans des conditions non conformes à la Constitution. Un "miracle" pour ce personnage-clé, qui pourrait affaiblir encore le dossier.
    Ce nouveau rebondissement, 34 ans après la mort du petit garçon de quatre ans, retrouvé mains et pieds attachés dans une rivière des Vosges, pourrait amener la justice pénale à rayer du dossier toute mention de ces déclarations cruciales.
    Lire la suite ...