• Procès pour abus sexuels: 16 à 18 ans de prison requis contre un ex-animateur

    Il y a 11 jours - Par La Provence

    Il est accusé d'agressions sexuelles sur 15 enfants et de viols sur deux d'entre eux, lors de babysittings et à l'école : 16 à 18 ans de réclusion ont été requis vendredi à l'encontre d'un ex-animateur périscolaire de la Ville de...
    Lire la suite ...

     

  • Procès pour abus sexuels: 16 à 18 ans de prison requis contre un ex-animateur

    Procès pour abus sexuels: 16 à 18 ans de prison requis contre un ex-animateur

    Il y a 11 jours - Par Challenges

    Il est accusé d'agressions sexuelles sur 15 enfants et de viols sur deux d'entre eux, lors de babysittings et à l'école: 16 à 18 ans de réclusion ont été requis vendredi à l'encontre d'un ex-animateur périscolaire de la Ville de Courbevoie.
    Les plaidoiries sont venues conclure cinq jours de débats douloureux aux assises des Hauts-de-Seine, au cours desquelles parents et enfants ont fait face à l'accusé, qui a reconnu la quasi-totalité des faits. Le verdict est attendu dans la journée.
    Lire la suite ...

     

  • Courbevoie: 16 à 18 ans de prison requis pour abus sexuels sur mineurs

    Courbevoie: 16 à 18 ans de prison requis pour abus sexuels sur mineurs

    Il y a 11 jours - Par Le Figaro


    Lire la suite ...

     

  • Animateur jugé pour abus sexuels sur mineurs: 16 à 18 ans de prison requis

    Animateur jugé pour abus sexuels sur mineurs: 16 à 18 ans de prison requis

    Il y a 11 jours - Par Challenges

    L'avocate générale a requis vendredi aux assises des Hauts-de-Seine "16 à 18 ans" de réclusion à l'encontre d'un animateur périscolaire poursuivi pour viols et agressions sexuelles, notamment sur des élèves dont il avait la charge dans des écoles de Courbevoie.
    "N'oubliez pas qu'il a abusé d'une multiplicité de victimes, qu'elle étaient extrêmement jeunes, qu'il s'est servi de leur confiance, de leur âge et naïveté, pour abuser dans des circonstances sordides", a lancé Aurélia Gandrey.
    "N'oubliez pas que ces victimes sont déjà condamnées à vivre à perpétuité avec le souvenir atroce des...
    Lire la suite ...