• Guadeloupe: les violences urbaines «planifiées et organisées», selon le procureur de la République

    Il y a 4 mois - Par RFI

    Le procureur de la République a estimé vendredi 21 janvier que les violences qui secouent la Guadeloupe depuis près de trois mois sur fond de contestation de l'obligation vaccinale ont été « parfaitement planifiées et organisées ». « Aucune scène de violence », y compris les plus récentes, « n'a été spontanée » selon le procureur de la République. Une information judiciaire a été ouverte. Dans le collimateur des enquêteurs notamment, un fonctionnaire de police accusé d'être à l'origine de nombreuses opérations.
    Lire la suite ...

     

  • Guadeloupe : des violences urbaines planifiées par des gangs, selon la justice

    Guadeloupe : des violences urbaines planifiées par des gangs, selon la justice

    Il y a 4 mois - Par La Croix

    Le procureur de la République accuse des gangs d'être à l'origine des violences urbaines qui agitent la Guadeloupe depuis 3 mois. Huit personnes sont mises en examen accusées notamment d'« association de malfaiteurs en vue de commettre des crimes et délits en bande organisées ».
    Lire la suite ...

     

  • Guadeloupe : sous le prétexte vaccinal et social, des violences urbaines « planifiées » par des gangs

    Guadeloupe : sous le prétexte vaccinal et social, des violences urbaines « planifiées » par des gangs

    Il y a 4 mois - Par Sud Ouest

    Les violences qui secouent la Guadeloupe depuis près de trois mois et qui semblent connaître actuellement un regain, sur fond de contestation de l'obligation vaccinale, ont été « parfaitement planifié...
    Lire la suite ...

     

  • Guadeloupe: le procureur de la République dénonce des violences urbaines "planifiées et organisées"

    Guadeloupe:  le procureur de la République dénonce des violences urbaines "planifiées et organisées"

    Il y a 4 mois - Par France 24

    En Guadeloupe, le procureur de la République a assuré vendredi que les violences en cours depuis trois mois, sur fond de contestation contre l'obligation vaccinale pour le personnel soignant et les pompiers, ne sont pas spontanées. Selon lui, elle ont été "parfaitement planifiées et organisées", avec notamment "la complicité, voire l'implication active d'un fonctionnaire de police", placé désormais sous mandat de dépôt.
    Lire la suite ...