• Appel des historiennes: « La prédominance masculine apparaît comme une constante dans le monde universitaire »

    Il y a 9 jours - Par Le Monde

    Dans une tribune au « Monde », Camille Froidevaux-Metterie, professeure de science politique, explique que l'entre-soi masculin des instances de gouvernance et de sélection cause le manque persistant de parité au sein de la recherche scientifique.
    Lire la suite ...