• « Martyre de l'A10 ». Comment un laboratoire nantais a permis l'identification de la fillette

    Il y a 9 jours - Par Ouest-France

    Marie-Gaëlle Le Pajolec codirige avec Soizic Le Guiner le laboratoire privé d'analyses criminalistiques, IGNA, à Saint-Herblain. Elle précise comment des nouvelles empreintes génétiques ont pu être extraites de la couverture qui enveloppait l'enfant. Et les progrès de la science dans ce domaine.À...
    Lire la suite ...