• Au Maroc, une affaire de « revenge porn » relance le débat sur les libertés individuelles

    Il y a 5 jours - Par RFI

    Le 14 janvier dernier Hanaa, une mère célibataire de Tétouan, une ville située au nord du Maroc, a été condamnée à un mois de prison ferme pour une vidéo sexuelle filmée et publiée sur le web à son insu. En cause, l'article 490 du Code pénal marocain, qui criminalise les relations sexuelles hors mariage, fréquemment dénoncé par la société civile, notamment le collectif Moroccan Outlaw mené par l'écrivaine Leïla Slimani et la réalisatrice Sonia Terrab.
    Lire la suite ...