• 48 milliards en 3 semaines: l'AMF a analysé «la plus importante vague de rachat» de l'histoire des fonds monétaires français

    Il y a 12 jours - Par Le Figaro

    Dans une étude, l'AMF estime que les désinvestissements de mars 2020 ont été motivés plutôt par des besoins urgents de trésorerie que par une peur de ne pas revoir son investissement ou de voir sa rentabilité réduite.
    Lire la suite ...