• REPORTAGE. Malgré l'effondrement du Liban, les vieux partis confessionnels restent incontournables

    Il y a 11 jours - Par Ouest-France

    Des décennies de mauvaise gestion et de corruption d'une classe dirigeante quasi inchangée ont provoqué un effondrement économique du Liban, accentué par la pandémie et l'explosion meurtrière au port de Beyrouth. Mais les vieux partis restent les favoris des élections législatives de ce dimanche 15 mai. Le réflexe du vote mi-confessionnel mi-clientéliste est toujours vivace.
    Lire la suite ...