• Le youtubeur Léo Grasset, alias «DirtyBiology», admet avoir «trompé et menti» mais «nie catégoriquement» tout viol

    Il y a 7 jours - Par Libération

    Visé depuis plusieurs mois par des accusations de huit femmes ainsi que par une plainte pour harcèlement sexuel, le vulgarisateur scientifique a publié ce samedi sur YouTube une vidéo dans laquelle il conteste les faits reprochés.
    Lire la suite ...