• Millau: deux ans ferme pour violences, insultes racistes anti-blanches envers les policiers

    Il y a 2 jours - Par Fdesouche

    Derrière son masque et ses tresses africaines voilant ses yeux, ce jeune Mahorais, installé à Millau depuis deux ans, est difficile à cerner. D'une voix basse et éraillée, il nie tous les faits qui lui sont reprochés et assure être “un bon gars”. Difficile à croire pour les magistrats, tant la liste de ses infractions est longue, “désolante et honteuse” pour le procureur.
    Elle commence par des violences envers son voisin, handicapé à 80 %, pour une futile histoire de jeux vidéo et d'une manette dérobée... On est dans la nuit du 17 au 18 septembre, rue de la Capelle, et les policiers...
    Lire la suite ...