• Philippe Rouyer: «Avec George A. Romero, le gore a gagné ses lettres de noblesse»

    Il y a 7 jours - Par Le Figaro

    INTERVIEW - Le critique de cinéma, grand spécialiste de l'horreur, explique au Figaro comment lorsqu'il réalise La nuit des morts-vivants, le cinéaste américain, disparu ce dimanche 16 juillet, a transformé le zombie pour mieux servir son propos en créant au passage toute une esthétique.
    Lire la suite ...