• Vèbre. Une journée de transhumance avec Jean Poncy

    Il y a 4 mois - Par La Dépêche

    Le jour où Jean Poncy a quitté les Talcs de Luzenac, en mars 1993, pour s'établir à son compte, il ne pensait certainement pas combien sa vie allait s'en trouver chamboulée. C'est un métier exigeant, qui implique une disponibilité à des heures où le commun des mortels est encore dans les bras de Morphée. Les contraintes de ce métier sont si nombreuses qu'elles semblent constituer une entrave à la liberté de travail : le respect des temps de...
    Lire la suite ...