• Jean-Eric Schoettl: «Le blasphème va-t-il être rétabli au nom du respect dû à autrui?»

    Il y a 11 jours - Par Le Figaro

    FIGAROVOX/TRIBUNE - Si heurter une conviction est porter atteinte à la dignité des personnes qui la partagent, il n'y a plus d'enseignement, ni de liberté d'expression possibles, s'inquiète l'ancien secrétaire général du Conseil constitutionnel.
    Lire la suite ...